Mandanda ferme la boutique, Créteil gagne le derby !

Grâce à une prestation magistrale de Riffi Mandanda et à une solidarité à toute épreuve, l'US Créteil a arraché le derby face au Red Star. (Image Fabrice Defer)

Oui, ils l'ont fait... et ils ont même réussi à mettre hors de lui Habib Beye sur son banc. Pourtant, après le naufrage à Chambly (4-0) il y a une semaine, nous avions toutes les raisons du monde de craindre le pire à Duvauchelle. Mais que nenni !

Un premier quart d'heure très convaincant

Le début de match est à mettre au profit des Cristoliens, qui avaient à coeur de bien démarrer la rencontre. L'agressivité et les situations offensives sont au rendez-vous, et que ça fait plaisir ! Par Fofana et Baptista (6e et 8e), Créteil se montre conquérant. Le pressing mis en place par Manu da Costa aurait presque pu faire mouche, après la récupération très haute de Cheick Fantamady Diarra (13e). Mais finalement, c'est Christopher Baptista qui va trouver la faille au quart d'heure de jeu. Parfaitement servi par ce même Diarra, le maestro cristolien trompe Charruau (15e, 1-0) !

Sans titreFabio Pereira a été particulièrement en vue hier soir. (photo Fabrice Defer)

Une cohésion d'équipe qui se ressent

La deuxième mi-temps, elle, a été beaucoup plus compliquée pour les Béliers. Les soldats d'Habib Beye ont campé dans le camp cristolien, mais sans jamais trouver l'ouverture pour égaliser. Toutefois, les situations audoniennes ont plu devant Mandanda, avec en point d'orgue un but du Red Star... signalé hors-jeu (64e). Alors oui, on peut dire que Manu da Costa a parqué le bus devant les cages. Mais cela a eu le mérite de fonctionner ! Courageuse, cette équipe de Créteil a fait honneur au maillot Jaune & Bleu et a tenu la maison.

Le joueur qu'on a (tous) aimé : Riffi Mandanda

Il a été brillant, tout simplement. En état de grâce, le gardien cristolien a réalisé sa meilleure prestation sous la tunique jaune et bleue. Incontestablement. Il stoppe un pénalty après une faute grossière de Zakaria Belkouche (21e) et multiplie les arrêts décisifs, jusqu'en fin de match devant Guel (89e). Preuve que Riffi est le digne successeur d'un certain Stéphane Véron. Mais le plus dur est maintenant devant lui, puisque cette performance sera à confirmer sur les prochains matches !

2Riffi en état de grâce. (image Fabrice Defer)

Le fameux déclic ?

C'est au courage que les Béliers ont remporté ce match. Sans être flamboyants, ils ont su capitaliser sur leurs temps forts. Un aspect qui faisait largement défaut à l'USC depuis le début de la saison. D'un point de vue psychologique, ce rebond après la claque à Chambly est d'autant plus satisfaisant que le contenu du match est à peaufiner pour l'affrontement contre Orléans, prévu vendredi prochain. Concrètement, ce groupe commence à prendre forme et à tenir mentalement. Avec 3 victoires sur les 4 derniers matches, les Cristoliens reprennent goût au succès.

Et si la saison de l'US Créteil commençait maintenant ?

Sur le même sujet...

national

L'US Créteil plumé par Orléans à la dernière minute !

Par Seb Stavun, le 07/11/2021 à 18h53

national

Mandanda ferme la boutique, Créteil gagne le derby !

Par Seb Stavun, le 29/10/2021 à 19h05

national

Les Tops & les Flops de Créteil - Boulogne

Par Julien Péan, le 10/10/2021 à 09h54

national

US Créteil - Stade Lavallois : l'avant match

Par Jérôme Drakides, le 23/09/2021 à 19h18

Dernières infos...

transferts

Teddy Okou est bien intéressé par un retour à Créteil !

Par Seb Stavun, le 20/11/2021 à 20h32

club

DNCG : le budget de l'USC en délibéré

Par Julien Péan, le 16/11/2021 à 17h02

coupe-de-france

A Molsheim, l'US Créteil ne devra pas jouer avec le feu !

Par Seb Stavun, le 12/11/2021 à 18h10

national

L'US Créteil plumé par Orléans à la dernière minute !

Par Seb Stavun, le 07/11/2021 à 18h53